La colonisation s’amorce au début du XIXe siècle dans le canton de Tring, proclamé en 1804. La colonisation connait une importante progression entre 1834 et 1838 sur la portion du territoire de la future paroisse de Saint-Victor-de-Tring. Le peuplement est effectué par des gens provenant des paroisses avoisinantes de Saint-François (La colonisation s’amorce au début du XIXe siècle dans le canton de Tring, proclamé en 1804. La colonisation connait une importante progression entre 1834 et 1838 sur la portion du territoire de la future paroisse de Saint-Victor-de-Tring. Le peuplement est effectué par des gens provenant des paroisses avoisinantes de Saint-François (Beauceville) et de Saint-Joseph-de-Beauce; quelques-uns venaient des seigneuries de Lauzon et de Bellechasse.

La municipalité du township de Tring est créée en 1845, abolie en 1847, puis rétablie en 1855. Elle est scindée en 1864 pour former les municipalités de Saint-Victor-de-Tring et de Saint-Éphrem-de-Tring. Saint-Victor-de-Tring reprend la dénomination de la paroisse catholique fondée en 1848 et canoniquement érigée en 1852, par suite de son détachement de Saint-François-de-Beauce et d’une partie des cantons de Tring et de Broughton. Le nom choisi rappelle que la construction de la chapelle a commencé un 28 juillet, fête de saint Victor (Pape Victor Ier)

L`histoire de Saint-Victor a été marquée profondément par six conflagrations qui détruisirent en grande partie le village en 1897 (dont l’église d’alors), 1916, 1931, 1941, 1948 et 1958.